Montage vidéo : 10 étapes pas-a-pas pour débuter (tutoriel)

26 septembre 2013

Actualités, Tutoriels

Opt In Image
Inscrivez-vous !

Devenez membre privilégié de ce blog et accédez a notre Centre de Ressources exclusif   ! Plus de 50 liens vers :

  • les meilleurs sites de musique gratuite libre de droit
  • les versions d'essai des logiciels de montage vidéo et de création d'effets spéciaux
  •  les sites où créer des génériques
  • les forums spécialisés et les sites où acheter votre matériel

Et en cadeau le Guide SuperVidéaste des "10 meilleures pratiques pour BOOSTER votre audience sur YouTube".

Vos coordonnées ne seront jamais revendues ni partagées. Nous respectons votre vie privée. 

Si vous voulez donner de l’impact à vos films, au delà de l’aspect anecdotique et mémoriel, alors le montage est une étape clé pour vous. Il vous permet d’exprimer votre créativité et offre de formidables possibilités pour créer une véritable émotion.

Monter un film est aujourd’hui à la portée de tous, les logiciels de montage sont nombreux et maintenant peu couteux, voire gratuits. Il suffit de suivre pas à pas les étapes ci-dessous. Nota : pour une meilleure compréhension, nous avons illustré les principales étapes avec le logiciel Imovie mais les principes sont identiques quel que soient les logiciels.

1. Le choix de votre logiciel de montage vidéo
De très nombreux logiciels sont disponibles actuellement sur le marché et nous leur avons consacré un article complet : logiciels de montage : lesquels choisir ? Vous y trouverez des liens pour vous procurer ces logiciels tant en version d’essai gratuite qu’en version payante. Si vous débutez, nous vous recommandons de commencer par faire vos premiers montages avec un logiciel simple, afin de vous familiariser avec les principes clé du montage, qui sont universels et décrit ci-dessous. Si vous accrochez, alors vous pourrez facilement changer de catégorie et vous procurer des logiciels offrant à des prix abordables des possibilités véritablement extraordinaires mais aussi plus techniques.

2. Comprendre les grands principes de l’interface des logiciels de montage
Les logiciels de montage avec le temps se sont « standardisés » pour présenter une interface globalement similaire. Le vidéaste débutant, amateur ou professionnel sera ainsi en capacité de se réapproprier rapidement tout nouveau logiciel.

On distingue 3 zones clé (nb : les appellations peuvent varier suivant les logiciels mais les fonctions restent les même) :

a- Le chutier
Cette zone rassemble le matériau « brut » nécessaire au montage, toutes les vidéos que vous allez utiliser pour réaliser votre film, en provenance de votre camescope, Iphone, disque dur interne ou externe.

b- La timeline
C’est dans cette zone que vous allez placer les plans extraits des vidéos du chutier y ajouter des transitions, des effets, de la musique, afin d’y composer votre film. On parle aussi de table de montage.

c- Le visualiseur
Comme son nom l’indique, c’est dans cette zone que vous allez pouvoir visualiser, soit les vidéos du chutier, soit les vidéos de votre timeline.

 

Capture d’écran 2013-09-25 à 09.15.29

 

La taille de chacune de ces zones peut varier suivant les logiciels, elle peut aussi être modifiable en fonction de vos habitudes et aussi de l’état d’avancement de votre projet.

Ainsi au début, vous accorderez peut-être une plus grande place a chutier, pour y sélectionner ls meilleures plans à placer sur votre timeline.

Puis en phase d’affinage, il peut être pertinent d’accorder plus de place à la timeline, pour y travailler le rythme ou les effets.

En phase finale, c’est au visualiseur que vous voudrez accorder un plus grand intérêt, pour avoir une idée la plus précise de votre montage final.

3. Importer votre vidéo, vos photos
La première étape essentielle consiste à importer vos photos et vidéos dans votre logiciel de montage de manière à pouvoir travailler avec cette matière brute. Si vos vidéos se trouvent encore dans votre camescope ou téléphone mobile, il vous suffira de brancher celui-ci sur votre ordinateur via les cables adéquats et dans votre logiciel de montage de lancer l’import des vidéos que vous aurez sélectionnés. Si vos vidéos (ou vos photos) se trouvent déjà sur votre ordinateur, comme par exemple dans le logiciel Iphoto, votre logiciel de montage vous offrira un accès direct à celles-ci.

4. Sélectionner et assembler vos plans
C’est là que votre fibre créative peut maintenant commencer à s’exprimer ! Vous allez dans cette étape sélectionner les plans que vous jugez les plus intéressant et les juxtaposer dans votre timeline.

Plusieurs options s’ouvrent à vous suivant le niveau de complexité de votre montage et la volumétrie de vidéos dont vous disposez. Soit vous sélectionnez les plans et les déposez directement dans votre Timeline. Soit vous effectuez un travail d’organisation de de vos plans avant de les déposer dans la timeline. Vous pouvez vous aider pour ce travail de fonctionnalités vous permettante de « tagguer » vos plans dans le chutier de diverses manières pour pouvoir les retrouver facilement  : favoris, personnes, lieux… Ce travail préliminaire vous facilitera grandement la tâche si vous disposez de nombreux plans dans le chutier.

Une deuxième étape clé ici consiste en l’élaguage de vos plans, à savoir leur racourcissement pour obtenir la durée adéquate. Vous pouvez effectuer ce travail soit dans le chutier, mais vos plans alors seront irrémédiablement altérés, ou alors en travaillant sur votre timeline. Vous pourrez alors à loisir racourcir ou allonger vos plans.
Un mot sur le durée de vos plans : faites court ! Si vous voulez que votre film soit vu avec plaisir, vous devez créer un véritable rythme et varier les plans. Notre attention est structurellement limitée et une fois l’information comprise nous passons à autre chose. Pour maintenir l’attention, soit vous disposez d’un plan particulièrement spectaculaire qui sur votre télé HD donnera un rendu époustoufflant (rare), soit vous enchainez les plans pour maintenir l’intérêt. Un plan de 30 secondes doit véritablement avoir un profond intérêt. A partir de 10 secondes, vous êtes dans une honnête moyenne,  mais n’hésitez pas à descendre à 5 secondes ou moins. Un bon moyen est de vous mettre à la place d’un total inconnu qui verrait votre film. A partir de combien de secondes votre attention faiblit ?

Les logiciels de montage offrent de très nombreuses possibilités pour retravailler vos plans : effets spéciaux (ralentis, accélérés), colorimétrie, cadrage…Ne vous y attardez pas à ce stade. Nous y consacrerons plusieurs articles dédiés car le propos de cet article est de décrire les fondamentaux et vous donner les moyens de réaliser rapidement votre premier montage.

5. Ajouter des transitions
Les transitions doivent vous permettre de fluidifier votre montage, pas de le surcharger ! Ne vous laissez donc pas abuser par la multiplicité d’effets présentés par vos logiciels. Si vous voulez donner un côté professionnel à vos créations, cantonnez vous aux coupes franches (pas d’effet de transition entre les plans) et aux fondus (enchaîné, au blanc, au noir). Voir notre article sur les maladresses du débutant vidéaste.

6. Travailler l’audio 
Selon ce que vous aurez filmé, plusieurs choix s’offrent à vous. Vous pouvez décider de conserver tout l’audio enregistré. Ou alors, mixer votre audio avec une ambiance musicale. Ou enfin effacer complètement l’audio au profit d’une bande-musicale ou d’un commentaire enregistré à postériori en voix off. Les logiciels de montage vous donnent tous un accès direct à votre bibliothèque musicale et ils proposent aussi parfois une bibilothèque de bruitages et d’effets sonore.  . Il ne vous reste plus alors qu’à sélectionner la musique ou le bruitage adéquat et l’ajouter dans la timemine. Ici, les habitudes peuvent varier. Vous pouvez par exemple ajouter la musique dès la 4ème étape et assembler vos plans au fur et à mesure pour qu’ils soient synchro avec la musique. Ou simplement ajouter un fond musical après avoir assemblé tous vos plans. Ceci dépend aussi du temps dont vous disposez.

Musique

 

7. Affiner votre montage

Vos plans sont posés avec leur transition, la musique ajoutée, il ne vous reste plus qu’à affiner votre montage pour lui donner le bon rythme. Rejouez plusieurs fois l’ensemble et notez où le rythme et l’intérêt faiblissent. Revenez au montage et élaguez alors encore vos plans.

8. Ajouter un titre et un générique
Votre travail est terminé, n’oubliez pas de signer votre œuvre, au moins pour dater votre travail ! Tous les logiciels proposent de nombreuses possibilités, du générique à la StarWars au générique TV. Pour créer un générique ou un titre, sélectionnez le style, le fond et la typo que vous voulez employer.

Titre

9. Exporter votre vidéo
Téléphone mobile, DVD, télé HD, les options d’export qui vous sont proposées sont aujourd’hui nombreuses. Il en résultera un différence de résolution et de poids de votre fichier vidéo. La durée d’export variera elle aussi en fonction de l’option choisie.
De nombreux logiciels offrent aussi la possibilité d’exporter directement vos vidéos sur les principales plateformes de diffusion vidéo : YouTube, Vimeo, Dailymotion…La résolution est alors optimisée d’office en fonction de la plateforme.

EXport 2

EXport 1

 

10. Promouvoir votre vidéo
Si votre œuvre à vocation à être vue par le plus grand nombre le travail de promotion commence. Servez-vous des réseaux sociaux. Faîtes connaître votre travail à vos amis sur Facebook, à vos contacts sur twitter. Vous pouvez aussi optimiser votre présence sur les plateformes vidéos et nous vous renvoyons à l’article Augmenter l’audience de ses vidéos sur YouTube .ainsi qu’à l’ebook que nous avons réalisé « Les 10 meilleures pratiques pour augmenter votre audience sur YouTube » et qui vous est offert ci-dessous !

Derniers conseils  : mieux vaut un montage imparfait fini qu’un montage parfait jamais fini ! Ajustez donc vos objectifs au temps dont vous disposez et à l’effet que vous voulez produire. Avec le temps vous gagnerez en maîtrise et en vitesse d’exécution, donc modérez au début vos ambitions, reconnaissez que vous débutez,  et finissez le job ! D’autre part, n’hésitez pas à tester différentes choses avec votre logiciel. C’est absolument sans danger et le résultat pourrait vous surprendre !

Nous espérons que cet article aura sur vous éclairer et vous souhaitons de merveilleux montages !

Opt In Image
Inscrivez-vous !

Devenez membre privilégié de ce blog et accédez a notre Centre de Ressources exclusif   ! Plus de 50 liens vers :

  • les meilleurs sites de musique gratuite libre de droit
  • les versions d'essai des logiciels de montage vidéo et de création d'effets spéciaux
  •  les sites où créer des génériques
  • les forums spécialisés et les sites où acheter votre matériel

Et en cadeau le Guide SuperVidéaste des "10 meilleures pratiques pour BOOSTER votre audience sur YouTube".

Vos coordonnées ne seront jamais revendues ni partagées. Nous respectons votre vie privée. 

, , ,